Né en 1979, Nicolas Crosse étudie au CNSMD de Paris dans la classe de Jean-Paul Celea. _MG_4855_4.jpg

Son travail autour de la musique contemporaine lui permet d'approfondir le répertoire du 20ème siècle et de réaliser au sein du CNSMDP et de l’IRCAM, des créations en collaboration avec les compositeurs actuels:

"Trame XI" pour contrebasse et ensemble de Martin Matalon.

"Introduction aux Ténèbres" pour contrebasse, voix basse et ensemble de Raphaël Cendo.

''Torrente'' pour contrebasse et ensemble de Luis Fernando Rizo-Salom.

''Cronica del Oprimido'' pour contrebasse et électronique de Lucas Fagin.

''Metathesis'' pour contrebasse et électronique de Tolga Tüzün.

''Maquina Mistica'' pour contrebasse et électronique de Marco Antonio Suarez Cifuentes.

En parallèle à ses études, il effectue des remplacements dans divers orchestres français: Orchestre de Paris, Opéra de Paris, Orchestre Philharmonique de Radio France, Ensemble InterContemporain, Ensemble Modern, sous la direction de Pierre Boulez, Wolfgang Sawallisch, Valery Gergiev, Esa-Pekka Salonen, Christoph Eschenbach, Jonhatan Nott.

Depuis 2006, il joue dans différents pays d’Europe pour la nouvelle création de Klaus Huber, Miserere Hominibus, avec l’ensemble « les Jeunes Solistes », sous la direction de Rachid Safir.

Il obtient cette même année le Premier Prix au concours « Haut les Basses », dans la catégorie musique contemporaine, organisé par l’Association des Bassistes et Contrebassistes de France.

En octobre 2007, il enregistre le DVD cross(E)road en partenariat avec la Fondation Meyer et le CNSMDP, comprenant la Sequenza XIVb de Luciano Berio, Valentine de Jacob Druckman, Ala de Franco Donatoni (duo avec Alexis Descharmes au violoncelle), Cronica del oprimido de Lucas Fagin ainsi que des musiques improvisées en duo avec Christian Laborie à la clarinette.

Il se produit en soliste en France, en Suisse et en Colombie (pièces de Luciano Berio, Sofia Gubaïdulina, Franco Donatoni, Jacob Druckman, Pascal Dusapin, Vinko Globokar…)