Sequenza 14b-part1 de Luciano Berio

Sequenza 14b-part2 de Luciano Berio

« Cette version est née d’une invitation que m’a faite Luciano Berio en 2002 de réinventer pour contrebasse (et non de transcrire) sa Sequenza XIV pour violoncelle, incluant ainsi les innovations qui ont transformé la contrebasse dans la dernière décennie. D’où l’utilisation d’une grande diversités de techniques instrumentales, avec des adaptations aux caractéristiques physiques de la contrebasse et à la mise en valeur de l’étendue de son timbre. » (Stefano Scodanibbio)





Valentine de Jacob Druckman

« Valentine commence par une plage d'une intensité soutenue pour atteindre un état d'euphorie. C'est une des pièces les plus difficiles jamais écrites pour la contrebasse. Elle exige de l'interprète qu'il utilise en même temps ou alternativement un archet, une baguette de timbale, un jeu en pizzicati harmoniques, qu'il frappe le corps de l'instrument avec ses deux mains et qu'il se serve de sa voix pour chanter des contrepoints ou ponctuer des accents. Tout cela requiert du soliste qu'il assaille son instrument avec une férocité presque sadique… » (Jacob Druckman)





Cronica del Oprimido de Lucas Fagin

à Nicolas Crosse

« Cette pièce est la conséquence directe de ma lecture de Pédagogie des opprimés (1970) du Brésilien Paulo Freire (1921-1997). Le livre de Freire est une nouvelle conception théorique et pratique de l’éducation, et se focalise sur l'idée de la conscientisation et la libération de l'homme, opprimé ou oppresseur, à travers un travail conjoint et dialectique entre les éducateurs et les élèves, critiquant ainsi le système traditionnel éducatif. Crónica del Oprimido s'établit donc comme une allégorie du processus de lutte de l'être humain à la quête de sa libération sociopolitique. » (Lucas Fagin)





1er mouvement de Ala, de Franco Donatoni (1983), Alexis Descharmes au violoncelle, Nicolas Crosse à la contrebasse

2ème mouvement de Ala, de Franco Donatoni (1983), Alexis Descharmes au violoncelle, Nicolas Crosse à la contrebasse

« Composer, c’est, comme dans un monde physique, provoquer des mouvements opposés de fusion, de contact puis de séparation (…). À partir de 1967, j’ai renoncé à « composer la matière » et me suis limité plutôt à transformer différentes matières selon mes habitudes artisanales personnelles (…). Composer veut dire pour moi inventer le processus nécessaire à la transformation continue de la matière.» (Franco Donatoni)

Ala, composée en 1983, est la juxtaposition de deux pièces solistes écrites un an plus tôt : Lame pour violoncelle et Lem pour contrebasse.





Improvisation 1, Christian Laborie à la clarinette, Nicolas Crosse à la contrebasse

Improvisation 2, Christian Laborie à la clarinette, Nicolas Crosse à la contrebasse

Improvisation 3, Christian Laborie à la clarinette, Nicolas Crosse à la contrebasse

Contact

Audio

Incendie de Fauré

Biographie